CCAS – Budget primitif 2017 / Conseil Municipal du 27 mars
Partager

Intervention du groupe Europe Écologie les Verts

Délibération 17-204 – CCAS – Budget primitif 2017

Chers collègues,

Dans cette délibération concernant le budget du CCAS, nous pouvons avoir l’impression que les choses s’améliorent cette année, puisque que la subvention demandée à la ville diminue de quelques pour cent par rapport à celle de l’année dernière. Mais il s’agit là d’une mesure technique, le contexte de l’action sociale continue à se dégrader, au niveau national comme au niveau local.

D’après les éléments chiffrés fournis, l’action du CCAS reste globalement stable dans le domaine de la petite enfance et celui des personnes âgées. Par contre, dans le domaine de la solidarité, les constats sont plus inquiétants. Le nombre de dossiers d’aide facultative examinés par le CCAS a augmenté et par conséquent celui ci a octroyé plus d’aides alimentaires qu’auparavant. Quant au nombre de dossiers de RSA instruits, on pourrait parler d’une explosion, avec une croissance de 65 % sur deux ans.

On peut mettre en regard de ces chiffres brondillants, les éléments fournis par le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, qui dessine le portrait 2017 d’une France fracturée par la crise du logement.

4 millions de personnes sont sans abri, mal logées ou sans logement personnel. 12 millions d’autres sont touchées à des degrés divers par la crise du logement. Effort financier excessif, précarité énergétique, risque d’expulsion locative, copropriétés en difficulté, surpeuplement… au total, sans les doubles comptes, près de 15 millions de personnes sont touchées, à un titre ou à un autre, par la crise du logement. Soit près d’un français sur quatre, dans les classes populaires et même moyennes. Et la situation tend à s’aggraver.

Alors on aimerait entendre un peu plus, dans le débat électoral actuel, des propositions sérieuses pour sortir de cette crise majeure. C’est d’ailleurs bien le sens de l’Appel des Solidarités lancé jeudi dernier par la Fondation Nicolas Hulot, Emmaüs et quelque 70 ONG, pour faire entendre la voix de la solidarité dans cette élection présidentielle.

Je vous remercie